Archive | octobre 2013

Guérir le cancer grâce à l’homéopathie (partie II)

Rappel de l’épisode précédent: en 2010 parait un article dans la revue International Journal of Oncology concernant les effets cytotoxiques de remèdes homéopathiques sur des cellules du cancer du sein. Cet article est rapidement relayé sur tout un tas de sites dits « alternatifs ». Lire la Suite…

Guérir le cancer grâce à l’homéopathie (partie I)

Bonjour. Aujourd’hui dans la série « Comment faire un article pourri? », je vous présente Cytotoxic effects of ultra-diluted remedies on breast cancer cells. Nous allons voir aujourd’hui comment faire de la junk science. C’est pas si compliqué vous allez voir. Lire la Suite…

Sur un fil de la toile #10-19 | Mise au point sur le principe de précaution

Petite mise au point utile sur le principe de précaution.

Bloggo ergo cogito et sum....

Le principe de précaution, tel qu’il est énoncé par la Déclaration de Rio ou par la loi Barnier, se veut un principe d’action : l’absence de certitude scientifique, concernant un risque possiblement irréversible, ne doit pas nous dispenser de prendre « des mesures effectives », c’est-à-dire d’agir. Mais il fonctionne plutôt, en pratique, comme un principe d’inhibition, qu’on pourrait formuler à peu près ainsi : « Dans le doute, abstiens-toi. » Comme il y a toujours un doute (le risque zéro n’existe pas), il pousse certains à vouloir s’abstenir toujours, donc à ne rien faire. C’est opter pour la peur plutôt que pour la prudence. Et augmenter les risques, bien souvent, au lieu de les réduire. Toute action est risquée. Mais l’inaction presque toujours, l’est davantage.

Excellente mise au point par André Comte-Sponville sur la question du « principe de précaution« , de plus en plus invoqué à tort et…

View original post 33 mots de plus